Version 1.30
Utilisateur
non connecté
Identifiez-vous

Version 1.30


Le Laragnais

Les secteurs du département des Hautes-Alpes

1555 taxons distincts dont 56 patrimoniaux
dans 2443 stations

Carte des STATIONS
par communes
pour ce secteur

Carte des TAXONS
par communes
pour ce secteur

Carte des Taxons patrimoniaux
par communes
pour ce secteur

Carte des STATIONS
par communes
pour ce secteur
pondéré par surface

Carte des TAXONS
par communes
pour ce secteur
pondéré par surface

Carte des Taxons patrimoniaux
par communes
pour ce secteur
pondéré par surface
Statistiques des 17 communes du secteur

Commune
MàJ : 10/12/2017 03:21
Superficie
en hectars
Nombre
de stations
Qs Nombre de
taxons distincts
Dont
patrimoniaux
Qt
Antonaves 810 ha 152 18.8 533 13 65.8
Barcillonnette 1972 ha 35 1.8 283 3 14.4
Barret-sur-Méouge 2632 ha 53 2.0 268 9 10.2
Châteauneuf-de-Chabre 2433 ha 339 13.9 725 14 29.8
Eourres 2650 ha 277 10.5 538 10 20.3
Esparron 2423 ha 52 2.1 237 4 9.8
Eyguians 946 ha 64 6.8 303 5 32.0
Laragne-Monteglin 2273 ha 76 3.3 390 4 17.2
Lazer 2207 ha 74 3.4 274 3 12.4
Monetier-Allemont 753 ha 29 3.9 173 1 23.0
Poët (Le) 1528 ha 278 18.2 694 20 45.4
Ribiers 3756 ha 346 9.2 880 26 23.4
Saint-Pierre-Avez 1184 ha 98 8.3 197 10 16.6
Salérans 1397 ha 48 3.4 168 2 12.0
Upaix 2335 ha 224 9.6 653 17 28.0
Ventavon 4247 ha 225 5.3 776 10 18.3
Vitrolles 1458 ha 73 5.0 384 6 26.3

Richesse en stations : Qs = (Nombre de stations / superficie secteur) x 100
Richesse en taxons : Qt = (Nombre de taxons / superficie secteur) x 100
Changer de secteur :
Retourner aux statistiques
de tout le département

Présentation du secteur

C’est le secteur le plus méridional du département et le plus influencé par les remontées méditerranéennes aussi bien pour le climat que pour la flore. Les altitudes sont comprises entre 478 et 1800 m.

Cette petite région comprend, surtout en rive gauche du Buëch, une zone importante de basse altitude soumise à une agriculture intensive, à la production fruitière essentiellement. La Durance coule du nord au sud et reçoit comme affluent le Buëch un peu en amont de Sisteron. Buëch et Durance présentent des ripisilves d’une grande richesse végétale et animale et contribuent à l’attrait paysager des fonds de vallée. Ils sont bordés de terrasses fluviales présentant une flore xérophile originale comprenant un nombre important d’espèces rares, dont certaines d’affinités sub-steppiques.

Plusieurs montagnes calcaires offrent des possibilités importantes de découvertes floristiques en plus de leur attrait paysager. La présence de ce relief est cause de situations d’abris où le caractère méditerranéen est accentué : versants sud calcaires, gorges abritées (Méouge…)
C’est sur la rive droite du Buëch qu’on trouve les sites les plus montagneux, les plus naturels et les plus attractifs pour la randonnée (montagnes de Chabre, des environs de Ribiers et d’Éourres…). Les versants sud sont le domaine de la lande à genêts cendrés et de la Lavande, du Thym et de l’Aphyllanthe de Montpellier. Le Chêne pubescent est répandu à basse altitude. Quelques belles hêtraies occupent des ubacs : montagnes de Mare et du Pied de mulet, Chanteduc, la Platte…

Ajoutons, pour compléter l’aperçu rapide des richesses floristiques de ce secteur, la présence de zones humides très riches en espèces patrimoniales (abords du lac de Mison, marais de la Paillade…). Malgré son caractère agricole marqué ce secteur permet donc de belles randonnées : quatre sont présentées dans les pages qui suivent.

Voir les statistiques par secteurs

Voir la présentation du département
Crête de Chabre
Gorges de la Méouge
Sud de la vallée du Buëch
Crêtes d'Eourres
 

Page d'accueil Les Hautes Alpes Quelques Statistiques Clefs de détermination Les taxons Les communes Protections, LR, DH. Recherche par maille Les observateurs La bibliographie ! Dernières données Nouveaux taxons Espèces invasives Saisir des données Notre Charte Actualité Publications Infos / Contact Liens et partenaires

Référenciel taxinomique : TaxRef V4.00

Création : Franck Le Driant / FloreAlpes.com - © 2011-2012-2013


En partenariat avec la DREAL P.A.C.A, le Conservatoire Botanique National Alpin, le Parc National des Écrins, Arnica Montana
et avec le soutien financier de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur